Autres ballades journée

Mégève

Megeve 07

Crest-Voland - Mégève : 20 kms

Megève (en arpitan Megéva), qualifiée de « 21e arrondissement de Paris » par Jean Cocteau, est une commune française, située dans le département de la Haute-Savoie et la région Rhône-Alpes.

Géographie : Megève est située sur un col, qui sépare les bassins versants de l'Arly (Val d'Arly) au sud-ouest de celui de l'Arbon au nord-est. Elle est dominée par les hauteurs du Christomet, du Mont d'Arbois — l'un des plus beaux belvédères sur le Mont Blanc — et de Rochebrune.

Située dans le canton de Sallanches en Haute-Savoie, son important essor touristique remonte aux années 1910 lorsque la famille Rothschild décida d'en faire un de ses lieux de villégiature. Il s'agissait pour eux de bâtir une concurrente française à la prestigieuse station suisse de Saint-Moritz.

Megève a été plébiscitée pour son modèle de réussite architecturale : longtemps station de ski de la grande aristocratie, la ville a su concilier élégamment bâti moderne et préservation du patrimoine ancien.

Histoire : Origine du nom

Le nom Megève, proprement Médzève en arpitan savoyard (parfois mais de plus en plus rarement, également appelé francoprovençal), signifie au milieu (*medz < latin medium) des eaux (ève < latin acqua), se référant à sa position géographique au milieu de l'Arbon et de l'Arly, ou peut-être entre les deux torrents qui forment l'Arly, le ruisseau du Glapet et le ruisseau du Planay.

Eau de Megève

La source Saint-Michel fut exploitée au début des années 1900 et vendue comme eau minérale de table. 

Tanneries

Au XIXe siècle, jusqu'à cinq tanneries artisanales ont existé sur la commune. La dernière a fermé ses portes lors de la première guerre mondiale.

Lieux et monuments :

  • L'insolite Chemin du Calvaire.
  • Chapelles de Hameaux des XVe et XVIIIe siècle.
  • Église Saint Jean Baptiste, dont les parties les plus anciennes remontent au XIIIe siècle avec sa porte en bois de 1692, côtoie le prieuré du bénédictin fondé au XIIe siècle.
  • Croix Saint-Michel, source de Saint-Michel et calvaire construit au XIXe siècle.
  • Creux Saint-Jean, cascade, oratoire dédié à Saint-Jérôme et un très vieux pont.
  • Retenue d'eau du lac de Javen, gorges du Planay et cascade de la Belle-au-bois.
  • Musée du Haut Val d'Arly.

Barrage de Roselend

Barrage de roselend

Le barrage de Roselend est un barrage français à voûte, situé dans le Beaufortain en Savoie, entre le col du Pré et le Cormet de Roselend, près de la station de sports d'hiver d'Arêches-Beaufort. Les montagnes aux alentours avoisinent les 2 800 mètres.

Situation

A 40 kms de Crest-Voland.

Mesurant 800 m de long et 150 m de haut, il forme un lac de retenue qui peut contenir jusqu'à 185 millions de m³ d'eau. Associé aux barrages de la Gittaz et de Saint-Guérin et à la centrale de la Bâthie, ils composent le vaste ensemble hydroélectrique du Beaufortain. Son voisin, le barrage de la Girotte, perché au-dessus de la vallée d’Hauteluce, n'en fait pas partie.

Le barrage de Roselend est réputé être le plus « esthétique » des barrages de Savoie.

Histoire

Les travaux de construction commencent en 1955. La mise en eau, en 1960, entraîne l'engloutissement de Roselend, village d'alpage dont il tire son nom (Roseland étant lui-même probablement issu du nom d'un ancien propriétaire : Rozelindus, attesté au xe siècle).

Après l'épisode de Tignes et du barrage du Chevril, les habitants de la vallée ne tentent pas alors de s'opposer aux travaux, mais cherchent plutôt à négocier au mieux. Les indemnités versées par EDF permettent indirectement la naissance de la coopérative laitière de Beaufort. Les travaux sont achevés en 1962 et sont marqués par la construction de la nouvelle chapelle de Roselend située à proximité du site du barrage.

Lac Léman

Lac leman1

Crest-Voland - Thonon les bains : 110 kms

Avec ses 310 m de profondeur (on y planterait à l’aise la tour Eiffel) et ses 58 000 ha, le lac Léman est une véritable mer intérieure qui marque la frontière avec la Suisse depuis 1567. Avec ses 50 km de rives où s’alignent petits ports de pêche et plages de sable, et son immédiat arrière-pays déjà planté de sommets, le Léman ressemble à un concept marketing : vivez la mer à la montagne !

Thonon, Evian et le magnifique village médiéval d’Yvoire

Aoste - Italie

1280px aosta

Crest-Voland - Aoste : 100 kms

A quelques dizaines de kilomètres de la frontière franco-italienne, au creux de la vallée homonyme, la ville d'Aoste a un statut à part. C'est le chef-lieu de la région autonome. Dès le XIe siècle, la Vallée d'Aoste était plus ou moins autonome au sein du duché de Savoie. Les choses s'officialisent en 1948. Région à l'intersection de l'Italie, la France et la Suisse, la Vallée d'Aoste s'est construit un patrimoine culturel unique. Elle a par exemple deux langues officielles : l'italien et le français.


Surnommée "la petite Rome des Alpes"Aoste possède de nombreux vestiges romains : un théâtre, un forum, un Arc de triomphe d'Auguste, la Porte Prétorienne, le Cryptoportique….

Par ailleurs, une seconde lecture de la ville peut être faite. On peut également voir de nombreuses traces de l'époque médiévale. A ne pas manquer, la cathédrale et la Collégiale Saint-Ours du Xe siècle pour ses superbes fresques et son cloître roman. Des fortifications et des tours de cette époque ont également subsisté.

Côté histoire, c'est l'empereur Auguste qui fonda la cité d'Augusta Praetoria. Sa position de carrefour sur les axes commerciaux entre la France et la Suisse lui assura un développement continu. Autre facteur qui expliqua son essor : étant situé sur la Via Francigena, grand axe menant à Rome, les pèlerins s'y arrêtaient pour faire une halte.